SAMEDI 16 NOVEMBRE

 

                      C’est déjà samedi et nous devons profiter du début de la semaine prochaine pour finir les travaux à Mamba.

 Il faut lourd ce matin, il n’a pas réussi à pleuvoir et nous allons partir sous un sauna à 35 degrés.

                     Nous alpaguons un taxi qui nous fait traverser BRAZZAVILLE rapidement, la ville se repose de sa semaine de trafic intense.
Nous arrivons dans ce quartier au bord du Djoué de Biffiti très populaire avec un chemin qui sert de drainage de l’eau, d’égout et de voie de passage.

                   Le chantier a très bien avancé. Le système de récupération d’eau par le toit vers une citerne fonctionne, la peinture du centre est quasi finie sauf les sols. Le menuisier fait des moustiquaires et le couturier prépare des rideaux pour préserver l’intimité des femmes qui accouchent.
                Cela fait plaisir de voir tout le monde faire un effort pour la réussite de ce projet, le peintre a gracieusement repeint la façade du centre avec le reste de peinture. Tout le monde est ravi de nous rendre service sous l’impulsion de Christèle, la chef de centre.


                Le docteur Kamal nous a rejoints. Il est très compétent sur le plan médical, a 38ans et vivote ici.

Ses missions ne sont pas rémunérées et il doit faire des extras pour les laboratoires pharmaceutiques.

Quel gâchis! Il pourrait tout à fait travailler dans un hôpital ou un cabinet dans un désert médical en France vu son niveau de compétence. Il a 38 ans et j’espère qu’une issue soit possible pour qu’il puisse évoluer d’une façon normale et adaptée à sa qualification. Nous lui avons remis les livres de médecine de l’ami médecin d’Alain de Bordeaux ; il est ravi.
 

                                    Nous achetons rapidement des jus pour passer le cap de l’hypoglycémie liée à l’hyperthermie. Le jus est moins sucré ici que chez nous mais très chimique.
Alex nous a rejoints, il va essayer de mieux coordonner l’action sur place d’ESF. Ce projet doit aller vite car la population souffre vraiment de leur dépendance énergétique et surtout des coupures fréquentes d’eau et d’électricité.
                  Nous distribuons les layettes fabriquées par « notre » Jacqueline qui nous aide fidèlement pour la préparation de la bourse aux livres. Nous en laissons pour les mamans démunies qui arrivent pour accoucher sans layette. Nos tricoteuses adorées ont le compas dans l’œil car les enfants naissent avec des standards africains, plus gros et plus grands.
                  Alex rayonne, ce centre, il a vraiment envie qu’il fonctionne !

Nous distribuons des carambars aux enfants de la rue et rapidement une petite foule se crée. Le quartier est paisible loin de l’agitation du centre et les gens sont très sympathiques.

                Nous retrouvons Mathias, l’ancien chef de centre de Kinsoundi qui nous dit qu’il a ouvert un petit cabinet médical depuis sa retraite.
Nous quittons le centre vers 14 h. avec Christian pour aller au marché du Plateau faire les achats pour le marché de Noël de St Benoit. Je suis inquiet car ce marché est sous un amas de taules, ce qui multiplie par deux le ressenti thermique…
Nous y arrivons et nous achetons tant bien que mal les Tintins, Marsupilamis, pantalons, trousses ...boubous.....pas grand chose d’original cette année.
Christian est avachi sur une chaise un peu ébahi par notre façon de faire de ne rien lâcher.

               Nous y retournerons demain matin puis nous irons voir Soeur Virginie à Mpila pour voir un peu comment évolue son orphelinat.

Nous lui  dirons que nous avons perpétué la chaîne alimentaire par l’intermédiaire des établissements Guenin. Sœur Virginie a des cartons de viande, de poisson et poulet à sa disposition.

Nous en profitons pour remercier  le donateur d’un trimestre à la précédente BAL.
 

 

 

                  Nous rentrons sous des rafales de vent, il va  sans doute  pleuvoir mais ce vent (il fait 26 degrés) est frigorifique ! Nous avons froid, incroyable !
 

Nous rentrons avec tous nos objets, et nous allons un peu nous reposer ce soir pour être en forme pour le début de semaine.
Lundi : journée de santé primaire avec dépistage de HTA à Terrinkyo .
Mardi: inauguration de Mamba
Mercredi soir : départ pour la France

 

Passez tous un week-end reposant à l’abri du froid qui sévit un peu partout.
 

Philippe et Pascal