Show More

ELECTRICIENS SANS FRONTIERES

ARRONDISSEMENTS DE BRAZZA

C'est parti! ESF monte le dossier pour équiper le dispensaire d'un moyen de ne plus souffrir des longues coupures d'eau et d'électricité.

Nous allons tout faire pour que le dossier soit le plus complet et précis en faisant participer tous nos relais locaux. C'est un beau challenge que l'association  se donne pour aider un peu plus les soignants du dispensaire.

 

Nous vous tiendrons au courant sur le site de l'avancement du projet.

Bon été à tous .

                                      Le Président Philippe MALLET

 le 17/07/2016

 

Extrait du journal de GIEN du 17/05/2018(Joël morineau-suin)

 UN PROJET D'ÉLECTRICIENS SANS FRONTIÈRES CONDUIT EN RÉPUBLIQUE DU CONGO

   Lueur d'espoir pour un hôpital   

Le dispensaire de Kinsoundi devrait servir de modèle à l'opération en 2020.

 

Philippe Cousin, Sullylois retraité d'EDF, est l'initiateur d'un projet pour « Électriciens sans frontières ». L'objectif est de fournir du courant en continu à l'hôpital d'un quartier de Brazzaville, grâce à des batteries de secours. Les travaux pourraient commencer en 2020.

                « C'est en 1986 que naissait la Codev (coopération de développement), devenue quelques années plus tard, Électriciens sans frontières » raconte Philippe Cousin, très attaché à l'engagement humanitaire de cette structure. « En mettant les compétences de chacun au service de la solidarité, l'association n'a qu'un objectif, celui de réduire les inégalités d'accès à l'énergie (électricité et eau), dans le monde entier ».

     Des opérations chirurgicales… à la lueur des bougies.

                Pour soutenir ces projets de développement, 20.300 jours de bénévolat ont déjà été donnés jusque-là, « par 45 % de retraités et 55 % de personnel actif » précise le Sullylois, retraité EDF.

                ESF agit également auprès des secouristes en cas de typhon ou de tremblement de terre, afin de leur fournir l'aide technique nécessaire pour la Croix-Rouge et Médecins sans frontières, notamment pour les postes de secours.

                C'est en partenariat, avec une autre association, Les amis de Brazzaville, présidée par le docteur Philippe Mallet, que l'idée a germé dans la tête de Philippe Cousin. Aider le secteur hospitalier du plus grand quartier de la ville, Makélékélé (230.000 habitants) où plus de 50 % de la population vit sous le seuil de pauvreté.

« Aujourd'hui en République du Congo, c'est l'État qui possède le monopole de la distribution gratuite de l'électricité et, par mesure d'économie, d'importantes coupures sont à déplorer, dont celles de l'hôpital de Makélékélé, dont dépendent six autres structures d'accès aux soins, dispatchées à travers Brazzaville. Il va sans dire que la qualité des soins s'en ressent. On y pratique souvent les opérations à la bougie, dans des conditions d'hygiène précaires ! », raconte Philippe Cousin.

Stocker l'électricité dans des batteries

                Le projet consiste à prélever de l'électricité sur le réseau national, afin de la stocker dans des batteries de secours, pour pallier les coupures et pouvoir assurer une distribution en continu. « Notre désir est d'installer un poste relais pilote au centre de santé de Kinsoundi. Pour cela, il a fallu mener des négociations âpres avec les responsables congolais », explique Philippe Cousin. Pour l'aider, il peut compter sur toute une équipe avec laquelle il se réunit une fois par mois à Orléans : « Nous nous engageons dans la formation de personnel, le but étant aussi de faire travailler les acteurs locaux pour pérenniser notre action. Nous avons présenté notre projet au conseil d'administration d'ESF, qui nous demande, à justesuin) titre, d'y apporter quelques modifications. Nous avons bon espoir de commencer les travaux en 2020 et d'amener la sérénité aux 230.000 habitants de ce quartier de Brazzaville ».

                Le coût de l'opération est estimé à environ 50.000  € par centre, hors hôpital pour lequel le montant n'a pas encore été défini. La fourniture du matériel sera assurée par un partenariat avec les grands fabricants, tandis qu'EDF fournira les moyens logistiques.