commerce indien_edited
pas très frais,_edited
bon appetit!!_edited
Avec modération _edited
heu....
Prima market
Prima market

press to zoom
chaine alimentaire
chaine alimentaire

press to zoom
Prima magazine Libanais en remplacement de Guenin qui arrête
Prima magazine Libanais en remplacement de Guenin qui arrête

press to zoom
Prima market
Prima market

press to zoom
1/5

MERCREDI 16 NOVEMBRE

 

                        Après une nuit mouvementée, dans laquelle notre tube digestif fut mis à dure épreuve (en ce qui me concerne de 20 h à 24 h et pour Pascal le reste de la nuit). Une tourista liée sans doute à une sole pêchée dans l’Atlantique depuis Pointe Noire le port, acheminée par le train pendant 8 heures pour faire les 400 km jusqu’à l’hôtel, et avec une chaîne du froid sans doute un peu précaire pour finir grillée dans notre assiette.

Bref, ce matin nous étions un peu « out » ; mais le glou glou de nos ventres a disparu.
Nous filons acheter les deux autres climatiseurs chez les indiens qui sont aussi en force ici pour le commerce,  principaux concurrents des libanais.

                         Les prix ont flambé depuis deux ans, c’est incroyable ! Nous privilégions des appareils européens italiens de la marque Ignis. Le commerce est cher par le prix du transport et surtout par les taxes un peu anarchiques émises par les douanes.
De plus, il faut acheter un onduleur, le courant électrique étant ici très faible ou trop irrégulier, ce qui risque de détruire les appareils.

 

 

 

 

 

 

                                      Les établissements Guenin ayant fermés, nous n’avons pas le choix, et nous partons chez Primamarket, un grossiste qui vend de la viande et poissons congelés.

 Le patron est jeune, Hussein Charara, et nous accueille bien en nous faisant une proposition à un niveau de prix très bas pour que sœur Virginie puisse continuer de venir chercher des victuailles. 

 

 

 

 

 

 

 

 


                                  Nous partons avec un taxi en folie à KINSOUNDI, retrouver Christele qui est en pleine réunion avec le directeur départemental de la santé qu’elle souhaite nous présenter.
L’électricien a remis la lumière avec des ampoules led et met des ventilateurs en place.

 Modeste s’active pour monter les tables gynécologiques. Nous employons un peintre pour faire une enseigne à l’effigie de l’association.
                                    Christele est une femme rayonnante, pleine d’énergie et toujours empathique. Son mari, médecin, est aussi directeur d’un district médical. Ils ont voué leur vie à une mission de service public et surtout en s’investissant pour mettre des journées de santé primaires où l’on dépiste les maladies des plus pauvres (diabète et HTA )
Christian nous a rejoint. Il est chafouin car il doit arrêter ses vacances et reprendre son travail lundi. Il est complètement investi chez Razel-Bec, une boîte de BTP où il gère les salaires et le matériel.

                                      Il y passe 6 jours sur 7, 10 heures par jour, avec sans doute un bon salaire mais avec toujours une épée de Damoclès puisque cette belle entreprise française fleuron du BTP fait des contrats renouvelables en fonction des contrats de chantier signés.

En France, on doit faire signer un CDI au bout de 18 mois !! Bref, il n’est jamais serein et on le sent toujours un peu contrarié. Nous l’inviterons à venir manger une pizza avec nous vendredi avec sa femme et ses enfants.
                                      Il appréhende la récupération du matériel ASF lundi à Maya Maya et sollicite notre aide pour faire un rapport auprès des dirigeants, (3 colis hors normes qui transitent en fret aérien). Le retrait de dons humanitaires est un vrai calvaire avec du racket pour retirer les colis. Il implore Dany de faire remonter les infos.
Nous quittons KINSOUNDI et partons chez des maliens (il y en aurait 500000) au Congo, autres commerçants redoutables qui achètent des containers de Chine où l’on retrouve les vêtements jetés par les Européens.

 Il n’est pas simple de trouver des poubelles dans les pays émergents où, en tout cas, la culture du déchet et du tri n’existent pas. Quand aux sacs poubelles !!


               Nous rentrons ensuite à l’hôtel, escorté par Christian qui veille sur nous !
                                                         Philippe et Pascal glouglou

 

en voiture
en voiture
press to zoom
installation de la clim
installation de la clim
press to zoom
belle  installation
belle installation
press to zoom
Et la lumière fut...
Et la lumière fut...
press to zoom
clim à Kinsoundi.
clim à Kinsoundi.
press to zoom
clim à Kinsoundi
clim à Kinsoundi
press to zoom
installation de la clim.
installation de la clim.
press to zoom
installation terminée
installation terminée
press to zoom
Marie Pascal de AF est venue nous rejoindre pour la distribution des layettes
Marie Pascal de AF est venue nous rejoindre pour la distribution des layettes
press to zoom
Marie Pascal de AF est venue nous rejoindre pour la distribution des layettes.
Marie Pascal de AF est venue nous rejoindre pour la distribution des layettes.
press to zoom
Visite post-natale
Visite post-natale
press to zoom
Visite post-natale
Visite post-natale
press to zoom
Visite post-natale.
Visite post-natale.
press to zoom
table d'accouchement flashy
table d'accouchement flashy
press to zoom
Terenkyo
Terenkyo
press to zoom
préparation du jardin
préparation du jardin
press to zoom
preparation du jardin
preparation du jardin
press to zoom
Legumes moches de Terenkyo
Legumes moches de Terenkyo
press to zoom
préparation du jardin
préparation du jardin
press to zoom
essai des lunettes de Christele
essai des lunettes de Christele
press to zoom