DIMANCHE 13 NOVEMBRE

                     Ce premier dimanche nous allons faire une petite marche de 12 km dans Bzv , les congolais respectant particulièrement le calendrier chrétien.
                C’est un jour chômé où on va à la messe, on sort boire une bière dans une guinguette avec une musique très forte ou bien  on retourne au village chercher des fruits et revoir les anciens .
Bref, la ville est morte .
                 Nous allons sur les rives du fleuve Congo le long de la corniche retrouver ce fleuve si vaste avec des courants très forts en rapport avec la saison des pluies dans la zone tropicale.
Ce fleuve est la frontière avec le Zaïre et nous observons cette gigapole de Kinshasa de 20 millions d’habitants.


                   Il fait très chaud avec peu d’air pour respirer mais une telle hygrométrie que nous sommes rapidement trempés; il nous faut boire régulièrement et nous ne résistons pas à prendre des jus d’ananas très désaltérant et 100% fruits, 100% détox.
La ville est plus propre , mieux assainie et surtout les routes sont moins défoncées.
Nous passons devant la basilique et ne résistons pas l’envie d’y entrer pour assister à la fin de la messe, attirés par le gospel , les applaudissements et la musique .
L’église est pleine , quelle ambiance !
                   C’est un spectacle et j’ai le sentiment que c’est encore un lieu de déconnection des soucis pour les congolais .


                     Christian  se repose avec sa petite famille mais nous appelle régulièrement pour nous localiser et un peu nous sécuriser  mais nous connaissons mieux que lui le centre ville .
Après un passage éclair au marché du plateau, ou  malheureusement , le covid a fait fuir les touristes, le marché est figé avec peu de choses et nous ne ramènerons rien pour le marché de Noël .
                     Beaucoup de chantiers sont laissés en plan depuis 2 ans traduisant la grande crise mondiale .En revanche l’essence est à moins de 1 euro le litre , chez Total, premier exploitant pétrolier de ce petit pays est très riche en pétrole off shore, très convoité par les chinois.
Nous sommes surpris par l’ouverture d’un centre commercial libanais avec des magasins d’intérieur style maison du monde, mais avec des canapés turques, chinois, ou indiens .
Le commerce va bon train en cette période de crise et laisse augurer que le continent africain va sans doute exploser sur le plan économique .

 

                       Voilà nous rentrons pour mettre au point notre journée de demain.
Récupération des colis à l aéroport , et rien n’est simple pour notre Christian : les douaniers sont très demandeurs…
Évaluation à KINSOUNDI où Christele nous attend , sans doute, le remplacement de la table d’accouchement que nous avions fournie il y a dix ans et climatisation du bloc opératoire, puis
visite de MAMBA.
et enfin retrouvaille de Carmel à l’hôpital
Sans compter Modeste le vendeur de matériel médical , et ….
À demain
Philippe et Pascal

 

Départ pour notre  marche de 12km en repérage dans BZV_edited
nouvelle construction
Le pont de la corniche
Fleuve Congo où nous pouvons distinguer Kinsasha
pont_edited
banderole
pain_edited
Philippe dans le quartier de Mongali_edited
immeuble_edited
Dimanche , journée du seigneur _edited
eglise_edited
messe_edited
fleurs;_edited
fleur_edited
Philippe et Pascal avec une congolaise_edited
brazzaville_edited
rue_edited
arbre_edited