DIMANCHE 10 NOVEMBRE

Repos dominical. C’est le jour du seigneur et il y a encore moins de monde que d’habitude dans la ville.

        Nous décidons donc de faire une petite balade pour nous oxygéner ce dimanche matin. Nous partons en direction du marché du Plateau et nous commençons les repérages pour l’achat des objets pour le marché de Noël. Nous sommes vite repérés par les petits vendeurs qui nous promettent déjà des promotions et des prix défiant la concurrence.

        Cette année il y a beaucoup de petites nouveautés et la thématique Tintin est devenue beaucoup plus riche. Tintin en avion, Tintin en dromadaire, Tintin en écossais, tintin sur un crocodile, bref, il suffit de choisir un thème et vous trouverez la statuette (Pas trouvé Tintin aux toilettes !).

        Cette diversité est liée au fait qu’il y a peu d’acheteurs et que les vendeurs sont prêt à tout pour vous faire acheter une œuvre originale. Nous découvrons des Marsupilamis (pourquoi? Pas récents et démodés chez nous), des mamas kilos, des sacs pour Djembé, des colliers en cartons.

 

        Évidemment nous n’achèterons rien dans un premier temps et nous reviendrons à plusieurs reprises pour les tractations. Nous partons en remontant la corniche, cette belle route qui longe le fleuve et nous observons, pour la première fois, que cette majestueuse rivière, qui a un des débits les plus rapides de la planète, manque d’eau.

        Les congolais une fois de plus nous disent que nous avons tout déréglé. Cette route sur la corniche a été créée et financée par la France il y a de nombreuses années par le président Chirac.

       

        Nous observons les enfants jeter des pierres dans les manguiers pour récupérer quelques fruits et ainsi s’alimenter. Nous allons nous-mêmes boire un vrai jus de fruits et reprendre ainsi quelques calories pour rentrer à pied vers l’hôtel. Il fait très chaud et le ciel se noircit à l’horizon. Nous sommes en saison des pluies et il est probable que cette nuit les orages encerclerons Brazzaville. Hier soir nous sommes allés dîner dans un restaurant qui faisait grillades, nous étions les deux seuls à table. Nous sentons que l’Afrique est touchée par la récession économique, même si les habitants ne montrent rien.

       

        Demain matin nous démarrons de bon heure pour lancer notre programme 2019. Le mail est compliqué car le wifi est très aléatoire ce soir. 

 

        Bon 11 novembre à vous tous ici pas de jour férié ........ 

                          

Philippe et Pascal